CR de l’AG départementale du 28 octobre

vendredi 29 octobre 2010
par  webmestre

Secteurs représentés : Éducation Nationale, SNCF, Archives départementales, Mairie d’Oyonnax, secteur socio-éducatif, demandeurs d’emploi, lycéens

Non syndiqué-e-s, syndiqué-e-s Sud Rail, Sud éducation, Sud Collectivités Territoriales, Sud Commerce et Services, CNT, CGT, collectif Départemental pour la grève générale

Excusé-e-s : cheminots d’Ambérieu (AG SNCF à 17 heures), des membres de Sud éducation et de Sud Commerce et Services, des lycéens.

Membres du NPA et des JC.

1 Récapitulatif des actions menés depuis une semaine :

- Samedi : opération péage libre à Tossiat
- Lundi : rassemblement interprofessionnel pour rejoindre les employé-e-s de la Sécu en grève reconductible sur bourg
- Mardi : blocage filtrant du carrefour de l’Europe et distribution de tracts dans la ZI de Bourg
- Mercredi : distribution de tracts à Arcelor Mittal
- Jeudi : blocage filtrant au Pont de Loyette (EDF, cheminots, Éducation Nationale).

2 État de la mobilisation

a) Sur le plan local

- SNCF : la grève a été reconduite jusqu’à aujourd’hui sur Ambérieu, jusqu’à demain matin sur Bourg ; certaines catégories peuvent encore reconduire sans trop de pertes de salaire, mais pour d’autres c’est plus difficile ; les grèves de 59 mn offrent des possibilités d’action mais créent peu de perturbations
- Éducation nationale : la grève reconductible amorcée le 23 septembre est restée minoritaire ; la question se pose de savoir si elle peut redémarrer à la rentrée de façon plus efficace
- lycéens : le mouvement a faibli avant les vacances pour plusieurs raisons : pressions des parents, menaces de sanctions ; par ailleurs, le mode d’action choisi (blocages) a montré ses limites : contrairement aux occupations, il ne permet pas la tenue de véritables AG et beaucoup de lycéens s’éparpillent une fois le lycée bloqué.
- malgré tout, la volonté de se battre est forte ; même si la manif d’aujourd’hui rassemblait moins de monde que celle du 12 octobre, il y avait 500o manifestants à Bourg, selon la presse locale

b) D’un point de vue plus général :

On doit faire face à deux difficultés :
- la propagande médiatique qui présente la loi sur la réforme des retraites comme un fait accompli et qui tente de faire croire que le mouvement s’essouffle et que tout va rentrer dans l’ordre
- la volonté des organisations syndicales majoritaires (en particulier de la CFDT) de mettre un terme au mouvement en empêchant le blocage effectif de l’économie

Face à cela, il faut :
- faire circuler l’information et montrer que, un peu partout en France, des grèves bloquantes se maintiennent
- continuer les actions de blocage et tenter de soutenir les grèves reconductibles.

Il faut admettre l’idée que, même si une grande partie de la population est favorable à notre mouvement, nous resterons minoritaires dans l’action pendant un moment.

3 Proposition d’actions

a) Liste de propositions

Différentes actions de blocage sont envisagées :
- occupation du MEDEF
- occupation du siège de l’UMP
- péage libre à Beynost
- blocage de la plateforme Danone à Ambérieu
- convergence des salarié-e-s avec les lycéens le 5 novembre (appel de la coordination lycéenne) avec occupation de gares

b) Décisions

Péage libre à Beynost : il faut au moins une centaine de personnes ; l’action est prévue pour lundi soir, vers 17 heures (retour de week-end prolongé) ; il faut s’adresser aux différents contacts sur Lyon (Sud , CNT, NPA, JC, étudiants) pour être assez nombreux ; si la même action est envisagée à une autre date par les Lyonnais, on les rejoindra

Occupation du MEDEF et , dans la foulée, du siège de l’UMP ; il faut se renseigner sur les horaires du MEDEF ; Laurent et JA s’en chargent

Pour ces actions , il faut un tract :
- rappelant pourquoi la loi de réforme des retraites est inacceptable
- demandant l’abrogation de cette loi injuste
- montrant que rien n’est joué et que la lutte continue pour bloquer l’économie

Le projet est à faire circuler sur la liste.

Sud éducation propose de relancer une intersyndicale départementale éducation pour appeler à une grève reconductible dès la rentrée.
D’autre part, il faut contacter les organisations syndicales présentes dans les lycées où des lycéens sont menacés de sanctions pour les défendre.


Ci-dessous, quelques photos d’une petite partie du cortège Sud/Solidaires à Bourg jeudi, à l’attention du journaliste du Progrès qui n’a vu aucun Sud ni CNT parmi les "troupes d’appoint" dans la manif ! (voir http://www.leprogres.fr/fr/region/l-ain/ain/article/4054127/Ils-etaient-encore-presque-5-000-hier-dans-les-rues-de-Bourg-en-Bresse.html).



Portfolio

JPEG - 178.5 ko JPEG - 172.1 ko JPEG - 170.9 ko JPEG - 180.1 ko JPEG - 180.7 ko JPEG - 190.7 ko

Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 2 prochains mois