Le Monde : Les grèves reconductibles secteur par secteur

samedi 9 octobre 2010
par  webmestre

Alors que le débat parlementaire sur la réforme des retraites se poursuit au Sénat, les initiatives en faveur de grèves reconductibles ont fleuri ces derniers jours, face à la détermination du gouvernement de reculer l’âge de départ en retraite.

Le point, secteur par secteur, avant la nouvelle journée de mobilisation nationale du mardi 12 octobre.

SNCF. Réunis mercredi après-midi, les quatre principaux syndicats de la SNCF (CGT, UNSA, SUD-Rail, Fgaac-CFDT) ont annoncé le dépôt d’un préavis de grève reconductible à partir du 12 octobre pour la défense des retraites. Trois syndicats – FO, CFTC, CFE-CGC – avaient déjà annoncé le dépôt d’un préavis de grève reconductible.

RATP. Lundi, le syndicat CGT de la RATP, le premier de l’entreprise publique, a déposé un préavis de grève illimitée. "Ce préavis couvre l’ensemble des services et des catégories professionnelles de la RATP à compter du lundi 11 octobre, 22 h 30, et ce pour une durée illimitée", indique un communiqué de la CGT de la régie.

FO et SUD prônent la même chose. La CFDT a déposé mercredi un préavis de grève reconductible à partir du 12 octobre. "La reconduction du mouvement dépendra de l’importance de la mobilisation et de la réponse du gouvernement", précise la CFDT-RATP. Un dirigeant national de la CGT relativise toutefois : la grève avait été assez peu suivie à la RATP le 23 septembre (16 % de grévistes selon la direction).

Dans les autres réseaux de transports urbains, la CGT appelle à prolonger le mouvement jusqu’au 30 octobre.

Air France. Les syndicats de la compagnie aérienne ont appelé jeudi à une grève de vingt-quatre heures le 12 octobre. Le préavis de grève à Air France court de minuit lundi 11 octobre à minuit mardi 12 octobre. Dans un communiqué distinct, la CGT dit réfléchir "dès à présent" à appeler les salariés à une grève reconductible, comme l’ont fait les syndicats de la SNCF et de la RATP.

Secteur pétrolier. La Fédération nationale des industries chimiques CGT (FNIC-CGT) a annoncé mercredi qu’elle appelait à la grève reconductible à partir de mardi. "Nous soutenons les grèves reconductibles sous toutes leurs formes. Cela peut être des appels à deux, trois, huit heures de grève par jour", a indiqué Jean-Michel Petit, secrétaire général de la FNIC-CGT.

La CGT de Total appelle également à une grève reconductible, par périodes de vingt-quatre heures. "Nous empêcherons toute sortie de produits pétroliers en fermant les vannes. L’arrêt des installations viendra au cours du processus de grève", a-t-il annoncé. Son syndicat est le premier dans la branche du raffinage.

Ports et docks. A son tour, la fédération CGT de la mer a appelé mardi à "des mouvements de grève reconductible à compter du 12 octobre" sur le thème de la pénibilité, qui touche aux retraites ainsi qu’à la nouvelle convention collective prévue par la réforme portuaire. Les terminaux pétroliers de Fos-sur-Mer et Lavera (Bouches-du-Rhône) étaient toujours bloqués mercredi matin, au dixième jour d’un mouvement de grève de leurs agents.

Routiers. Le mouvement reconductible pourrait également concerner les routiers. "Les salariés du transport routier marchandises sont aussi prêts à se mobiliser à partir du 12 octobre", note la CGT des transports dans un communiqué.

France Télévisions. Les syndicats CGT, FO et CFTC de France Télévisions ont déposé mercredi un préavis de grève reconductible à compter du 12 octobre. La précédente grève au sein du groupe audiovisuel, le 23 septembre dans le cadre de la journée nationale, était également reconductible. La grève doit démarrer à minuit. La CGT, FO et la CFTC exigent le "retrait" du "mauvais texte" sur la réforme des retraites. Les syndicats demandent également à la direction de France Télévisions "le comblement des 900 emplois qui seront laissés vacants par le plan de départs volontaires en retraite", annoncé en 2009.

Gaz-électricité. La CGT-Energie a annoncé mercredi après-midi le dépôt d’un préavis de grève illimitée dans les 140 entreprises des secteurs du gaz et de l’électricité (dont EDF et GDF-Suez) pour "permettre aux salariés d’élargir et d’amplifier le rapport de forces suite à l’action unitaire du 12 octobre", peut-on lire dans un communiqué. "C’est une réponse responsable, organisée et déterminée à la fin de non-recevoir du gouvernement."

La Poste et France Télécom. SUD-PTT, deuxième syndicat à la Poste et à France Télécom, a déposé jeudi des préavis de grève illimitée dans les deux entreprises, et appelle, dans un communiqué, "l’ensemble des salariés des entreprises du secteur postal et du secteur des télécommunications à un mouvement de grève reconductible".

Equipement. Les sept premières fédérations de fonctionnaires de l’équipement (CGT, CFDT, FO, UNSA, Solidaires, CFTC et FSU) ont annoncé jeudi dans un communiqué commun avoir déposé "un préavis de grève reconductible pour toutes les journées d’octobre". Cette grève vise à remettre en cause la décision gouvernementale de gel des salaires pour 2011, qui se traduirait par "8 % de perte de pouvoir d’achat supplémentaire d’ici 2013", s’il était poursuivi.

Le Monde.fr, avec AFP, AP et Reuters



Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 2 prochains mois